Déménagement : les 4 étapes à respecter quand on entre dans un nouveau logement

Enfin ! Vous avez récupéré les clefs de votre nouveau logement. Appartement ou maison, ancien ou neuf, voici les 4 étapes à respecter pour emménager sans stress dans son nouveau chez soi.

1. Eau, électricité et internet

Afin de pouvoir vous installer rapidement et confortablement, il est indispensable de prévoir le raccordement ou l’ouverture du réseau et des lignes pour :

  • L’eau
  • L’électricité
  • Le gaz
  • Internet

Pour cela, il vous suffit de contacter les opérateurs. Même si vous êtes pressé d’emménager, prenez le temps de comparer les offres. Par ailleurs, si vous avez quitté un logement pour un nouveau, certains opérateurs proposent de transférer votre contrat.

2. Demander des aides financières

Cette étape est malheureusement méconnue. Il s’agit d’une prime de déménagement à destination des familles qui changent de logement lorsque leur foyer s’agrandit. Il faut toutefois respecter plusieurs conditions afin d’en bénéficier notamment avoir au moins trois enfants à charge (nés ou à naître) et déménager entre le quatrième mois de grossesse et les 2 ans du dernier enfant. Selon les profils, c’est la Mutualité sociale agricole (MSA) qui verse cette prime.

Certaines villes et départements accordent des aides financières pour s’installer, notamment au titre du fonds de solidarité pour le logement (FSL).

Pour les fonctionnaires, il existe une aide spécifique : l’indemnité de Changement de Résidence (ICR).

Enfin, certaines entreprises proposent une aide au déménagement à leurs employés. Si tel est le cas, elle est souvent indiquée dans la convention collective. Cette prime peut couvrir les frais liés au déménagement comme le recours à une entreprise de déménagement ou encore la location d’un véhicule adapté.

3. Prévenir du changement d’adresse

Lorsque vous déménagez, même au sein d’une même ville, vous avez obligation de prévenir certains services et administrations comme la sécurité sociale ou les impôts. Si nécessaire, vous devez aussi informer : la Caisse d’Allocations Familiales (CAF), Pôle Emploi ou votre caisse de retraite.

N’oubliez pas non plus, votre employeur, votre banque, votre assureur ou encore votre mutuelle. Vous n’êtes pas obligé de déclarer votre changement d’adresse pour votre permis de conduire. Enfin si vous changez de commune, vous devez vous inscrire sur les listes électorales.

4. Assurer son logement

En entrant dans les lieux, vous devez assurer votre logement. Les exigences divergent selon le profil :

  • Propriétaire occupant : l’assurance n’est obligatoire que si le bien est isolé. Si le logement fait partie d'une copropriété, le propriétaire occupant doit s’assurer au minimum pour la responsabilité civile. Il s’agit d’une assurance assurant la réparation de dommages causés par le propriétaire ou les membres de son foyer. Une assurance multirisque habitation couvre les sinistres touchant le logement et les biens mobiliers.
  • Propriétaire bailleur : une fois encore, l’obligation d’assurance dépend de la localisation du bien : copropriété ou non. La responsabilité civile est le minimum exigé. Si le bien est vide, le locataire doit être assuré et fournir une attestation d’assurance. Si le bien est meublé, le propriétaire choisit entre prendre en charge l’assurance ou la confier au locataire, si ce dernier est d’accord.
  • Locataire ou colocataire : l’assurance des risques locatifs est obligatoire pour la location d’appartement non meublé. Il s’agit d’une garantie minimum qui peut être complétée par une assurance multirisque. Cette assurance n’est pas obligatoire pour une location meublée.

A noter qu’un déménagement peut également impacter les contrats d'assurance auto ou moto.



Partager cet article :
Article précédent: AFAC